Alors je ris

Couleur gris j’ai trop ralenti, le rêve m’a pris, je ne crois plus à la vie

Alors je dors, persuadé d’y trouver mon or, plaisir d’inventer ainsi libéré du corps

J’ai pourtant essayé, le jeu de société, mais trop de cases et pourquoi faudrait-il gagner ?

 

L’ennui se chasse à coup d’occupations, de sourires et d’illusions

Drôle d’accumulation

A courir après le temps, on se construit de jolies prisons

Puits sans fond

 

Contre le courant va la pensée créative, à travers les affres du doute, les émotions vives

Alors je remets le son, la torpeur prise au leurre

Et je ris de tout mon être, danse de l’esprit frondeur