Souvenirs rêvés



Nouvelle "Souvenirs rêvés" - Antoine Catteloin

Saint Mandé, rue Jeanne d’Arc, numéro 37. Le courrier avait été déposé dans la boite aux lettres. L’enveloppe était élégante et les coordonnées manuscrites à l’encre noire d’un stylo à plume. Arthur l’avait récupérée à son retour de promenade. Depuis son dernier roman, il errait dans un immense nuage gris, assailli d’angoisses et pétrifié par les doutes, l’âme d’un puzzle en boîte. Pour ne pas sombrer trop profondément, il s’imposait de longues marches au bois de Vincennes. Seuls les arbres lui apportaient un peu de réconfort, tout le reste lui semblait vain. Il n’y croyait plus. Continuer la lecture de Souvenirs rêvés

Mise au vert



Couverture - Mise au vert

Coup de sang. L’interphone sonnait avec insistance depuis une minute déjà quand il sauta par la fenêtre de sa chambre. Elle ne donnait pas six étages plus bas mais sur le toit de l’immeuble mitoyen. L’homme n’était point suicidaire, il avait une idée et ce n’était pas de s’écraser sur le sol en béton de la cour, peinte couleur vert gazon. Continuer la lecture de Mise au vert

Faire le point

Je n’avais rien prémédité, tout s’était passé en quelques secondes. Il en était resté interdit, droit sur sa chaise, interloqué. Il s’était enfin arrêté de parler et cela me suffisait. Je n’insistais donc pas et me rasseyais, bien calé, au fond de ma chaise. Je voulais savourer ce moment qui n’allait probablement pas durer, ce silence qui soulageait. Les bras croisés, je le regardais, impassible et curieux de la suite, de ce qu’il allait décider. J’essayais de deviner ses pensées tandis qu’il me regardait, ses yeux ronds comme des soucoupes et sa bouche légèrement ouverte. Il ne bougeait pas, n’émettait aucun son. Cela lui donnait un air idiot, comique et cruel contraste avec l’attitude qu’il m’avait opposée jusqu’ici. Continuer la lecture de Faire le point