Faire le point

Je n’avais rien prémédité, tout s’était passé en quelques secondes. Il en était resté interdit, droit sur sa chaise, interloqué. Il s’était enfin arrêté de parler et cela me suffisait. Je n’insistais donc pas et me rasseyais, bien calé, au fond de ma chaise. Je voulais savourer ce moment qui n’allait probablement pas durer, ce silence qui soulageait. Les bras croisés, je le regardais, impassible et curieux de la suite, de ce qu’il allait décider. J’essayais de deviner ses pensées tandis qu’il me regardait, ses yeux ronds comme des soucoupes et sa bouche légèrement ouverte. Il ne bougeait pas, n’émettait aucun son. Cela lui donnait un air idiot, comique et cruel contraste avec l’attitude qu’il m’avait opposée jusqu’ici. Continuer la lecture de Faire le point

Le moment présent

Tout semblait sous contrôle mais l’angoisse était là, attisée par l’inconnu qui n’arrivait pas. Ce hasard qui peut tout faire et tout détruire.

Depuis toujours, il bouillonnait de l’intérieur. De ces cris contenus, de cette folie assagie. Il espérait trouver ailleurs ce qui lui manquait ici. Ses efforts paieraient un jour, il en était certain. Continuer la lecture de Le moment présent

Vol d’un coucou en apocalypse

Depuis que le voyage dans l’espace existe, j’aimerais remonter le temps. Eternel insatisfait de la condition humaine, je cherche. A créer un monde imaginaire où nous serions libres de rêver. De ne rien faire ou de méditer. De perdre son temps ou d’avancer. Manque un nom à mon concept. Et un big-bang pour le lancer. Un machin pour nous mettre en orbite. Six milliards d’êtres humains en devenir. Enfin un truc qui aurait de l’envergure. Le plus dur est de trouver l’idée détonante. L’impulsion de la dynamique. La formule magique. Peut-être qu’en sautant tous en même temps ?

Continuer la lecture de Vol d’un coucou en apocalypse